Carmen

Allemagne 1918, 92 minutes | HD n/b version restaurée


Lorsque le dragon José Navarro rend visite à sa mère et à son épouse à la campagne, il reçoit un message de son supérieur lui ordonnant de rentrer à Séville. La raison : José doit être promu. Plein de joie, il se met en route.

Lorsqu'il arrive à Séville, il rencontre la séduisante gitane Carmen, qui travaille dans une usine de cigarettes. Lorsqu'une bagarre éclate entre les ouvriers de l'usine, Carmen est arrêtée en tant qu'instigatrice. Mais le dragon bon enfant José succombe aux protestations d'amour de la belle femme et l'aide à s'échapper. En guise de punition, José, qui n'a été promu que récemment, est à nouveau rétrogradé et doit monter la garde dans les rues de la ville comme un simple soldat. Le voici de nouveau séduit par Carmen, qui ne veut en réalité que le distraire pour qu'une bande de trafiquants puisse passer sans être dérangée. Lorsque José tue un officier en duel peu après, il rejoint le gang de Carmen. Elle finit par devenir la victime de la jalousie de José : Lorsque la gitane sans foi se tourne vers un torero à Gibraltar, il la poignarde avec un poignard devant l'arène.

Le compositeur et pianiste Tobias Schwencke (*1974) a été chargé par la ZDF, en collaboration avec Arte, d'écrire une nouvelle musique de film pour ensemble pour Carmen.

La première avec l'ensembleKONTRASTE , dirigé par Christoph Altstädt, est prévue pour le 25 août 2021 dans le cadre des Nuits du Film d'Ufa sur la Museumsinsel/Kolonnadenhof à Berlin.

Carmen

Musique de film pour ensemble de Tobias Schwencke (2021)

Instrumentation:

1 flûte (alto, également basse), 1 clarinette (si bémol, également saxophone), 1 trombone, 1 trompette, 1 percussion, 1 accordéon, 1 harpe, 1 guitare/e-guitare, 1 violon, 1 alto, 1 contrebasse

Tobias Schwencke est né à Berlin et a grandi à Duisbourg. Il a étudié à Duisbourg, Sarrebruck et Berlin, où il vit depuis 2001. Son travail comprend la composition libre, le théâtre musical, la musique de théâtre, l'activité pianistique ; il travaille régulièrement au Maxim Gorki Theater Berlin, au Berliner Ensemble, au Staatsoper Unter den Linden. Les productions sous sa direction musicale et sa participation comprennent le Theater an der Wien, le Teatro Real Madrid, le Uppsala Stadstheater (S), HAU et Radialsystem et le Deutsches Theater à Berlin ; le Düsseldorfer Schauspielhaus, le Theater Bremen, le Staatstheater Wiesbaden et l'Opéra d'État de Munich. Collaboration avec Herbert Fritsch, Nurkan Erpulat, Claus Peymann, Manfred Karge, Anna Bergmann, Leander Haußmann, Frank Castorf, entre autres. Arrangement d'œuvres musicales pour des mises en scène expérimentales ("sampled identity" Kampnagel Hamburg avec l'Ensemble Resonanz et la Hip-Hop-Academy Hamburg 2012 ; "Winterreise" pour Charly Hübner et l'Ensemble Resonanz 2018) sur de nouvelles musiques de film concertantes (musique live pour "Faust" de F.W. Murnau, 1926, au Festival de Salzbourg 2011). Les premières de ses compositions sont réalisées par l'Ensemble Intercontemporain, l'Ensemble Modern Akademie, KNM Berlin, Musikfabrik NRW, Gürzenich Orchester Köln et bien d'autres.

Ernst Lubitsch (1892 - 1947)

Le réalisateur allemand de nationalité américaine a été l'un des réalisateurs les plus recherchés et les plus innovants des années 1930 et 1940. Il travaillait déjà à Hollywood depuis les années 1920. Il s'y fait un nom, notamment en tant que réalisateur de "comédies de salon" cultivées et élégantes. Ernst Lubitsch a expérimenté de nouvelles techniques de mise en scène et a ainsi optimisé la qualité artistique des spectacles. Il met l'accent sur la fluidité du travail de caméra, sur la composition de la musique, des dialogues et des sons, ainsi que sur la connexion des intrigues parallèles. Pour sa mise en scène novatrice, Lubitsch a reçu un prix honorifique pour ses réalisations exceptionnelles en 1947.

Pola Negri (1897-1987)

est originaire de la ville polonaise de Lipno, dans la région de Kujawy. Negri, qui a grandi à Varsovie dans des conditions de petite bourgeoisie, a d'abord suivi une formation de danseuse de ballet, qu'elle a dû interrompre parce qu'elle était atteinte de tuberculose. Elle s'inscrit à l'école de théâtre de Varsovie et fait ses débuts comme actrice de théâtre en 1913 dans une pièce de Henrik Ibsen. Peu après ses débuts, elle a reçu un engagement au Théâtre national polonais, dont elle est finalement devenue la vedette à 17 ans seulement. En 1914, elle décroche un rôle dans le film muet Niewolnica Zmysłów (Esclave des sens) de la société de production cinématographique Sfinks. Mais sa percée internationale n'a eu lieu que dans les rôles de Carmen et de Madame Dubarry, tous deux mis en scène par Ernst Lubitsch. Il a suivi d'autres films avec Lubitsch. Au plus fort de son succès, Negri s'est rendue aux États-Unis avec un contrat lucratif de la société de cinéma Paramount. Elle a été conçue par le studio comme une concurrente possible de Gloria Swanson. Cependant, ses films hollywoodiens n'atteignent généralement pas le niveau de sa collaboration avec Lubitsch. Après quelques productions décevantes, le studio fait de nouveau travailler les deux ensemble en 1924 pour Das verbotene Paradies (Le paradis interdit), avec Negri dans le rôle de la tsarine Catherine la Grande. Negri s'est fait connaître aux États-Unis principalement pour ses romances à la une avec Charlie Chaplin et Rudolph Valentino. Bien qu'elle ait été saluée par la critique pour son rôle de Catherine la Grande, ce fut le dernier succès financier de l'actrice. À l'exception de Hotel Imperial, qu'elle a réalisé avec Mauritz Stiller en 1927, le public et la critique ont rejeté ses autres films. La carrière nord-américaine de Negri s'est terminée sur les talkies-walkies : son fort accent n'a pas été bien perçu par le public. À partir des années 1950, elle a vécu à San Antonio, au Texas, et est devenue un agent immobilier prospère. Elle ne fera plus que deux films, en 1943 et 1964. Dans la production Disney de 1964, The Moon Spinners, elle faisait déjà le bilan de sa vie : "J'ai survécu à deux guerres mondiales, quatre révolutions et cinq hommes".

Source : Wikipedia


Crédits

  • Réalisation:
    Ernst Lubitsch
  • Scénario:
    Hanns Kräly, Norbert Falk
  • Caméra:
    Alfred Hansen
  • Acteurs:
    Pola Negri (Carmen), Harry Liedtke (Don José Navarro), Leopold von Ledebur (Torero Escamillo), Grete Dierks (Don Josés Épouse Dolores), Paul Biensfeldt (Contrebandier Garcia), Paul Conradi (Contrebandier Don Cairo), Max Kronert (Contrebandier Remendato)u.v.a.
  • Restauration du film (2021):
    Friedrich-Wilhelm-Murnau-Fondation
  • Musique du film (2021):
    Tobias Schwencke (Pour le compte de la ZDF en coopération avec Arte)
  • Éditorial:
    Nina Goslar
    , ZDF
  • Producteur:
    Thomas Schmölz, 2eleven music film

Les classiques du cinéma muet d'Arte -

des expériences musicales cinématographiques pour votre public